jeudi 20 septembre 2012

Le lien entre performance logistique et performance économique du magasin de déstockage

Une des raisons pour laquelle la performance logistique est souvent laissée pour compte tient à sa relation plutôt floue avec la performance économique. La prise de conscience et la manipulation de cette relation sont donc essentielles.
Pour faire simple, le niveau de service logistique (mesurable par le taux de respect des délais... mais aussi, et de plus en plus, par la satisfaction du client, ou encore les temps de cycle) détermine les coûts logistiques (liés aux stocks, aux transports, aux diverses activités de préparation...) et le chiffre d'affaires. La performance logistique souhaitable est alors prescrite selon un arbitrage consistant à maximiser le profit du déstockeur. Cela étant acquis, les modalités de l'influence sur la performance économique (chiffres d'affaires, résultat net), en particulier sur le chiffre d'affaires, demeurent assez mal connues. Pourtant, la connaissance de ces mécanismes est essentielle pour pouvoir évaluer et comparer les différentes facettes des projets logistiques,
La simulation sur les achats en gros montre par exemple que l'amélioration de la logistique ne permet pas nécessairement d'améliorer la situation économique du magasin du déstockage. L'objectif consiste plutôt à modifier une tendance, Il s'agit pour la logistique, dans un certain nombre de cas comme les phases de déclin d'un produit, de consolidation sectorielle ou de fortes innovations, de limiter l'affaiblissement de l'activité commerciale. Dans ces cas, la pression à la baisse sur le chiffre d'affaires peut continuer, mais à un rythme plus faible. En d'autres termes, le progrès logistique contribue à amortir une dégradation, créant de la valeur par l'économie de pertes (de chiffres d'affaires, de résultat) réalisée.

Twitter http://www.facebook.com/pages/Direct-Destockage/492455767450060 Google Plus RSS